Togoenlutte

flickr facebook twitter digg stumbleupon feed

BENIN: AVEU DE SABOTAGE DE NOTRE LIGNE FERROVIAIRE PAR LE GROUPE BOLLORE

yayi-bolloré nAu lancement des travaux de réhabilitation des Chemins de Fer Cotonou-Parakou le jeudi 19 Mars dernier un des éléments-clé de la boucle ferroviaire Cotonou-Abidjan voici ce qui a été dit par le Groupe Bolloré et rapporté rapporté par le journal «’La Nation» du 20 Mars : «M. Michel ROUSSIN, ancien ministre français, Conseiller du groupe Bolloré, partenaire stratégique du projet (déclare): "Je suis ici pour rassurer nos amis du Bénin, du Niger et des autres pays que notre groupe continuera son œuvre. Le calendrier sera respecté. Un certain nombre d’impératifs techniques ont été demandés, nous les respecterons’’ assure ce dernier. Michel ROUSSIN précise que les pays partenaires ont exigé l’écartement des voies pour répondre aux standards internationaux. Ils demandent également que Bolloré prenne ses responsabilités dans l’équipement du réseau sans interrompre les travaux des rails ‘’Nous ne vous décevrons pas. Vous pouvez compter sur Bolloré, nous sommes des professionnels, nous le démontrerons’’». Quel amas d’aveux de culpabilité et de complot comporte cette déclaration !

Lire la suite...

«Haïti est la preuve de l’échec de l’aide internationale»

ong-portDiplômé de l’Institut de hautes études internationales de Genève, le Brésilien Ricardo Seitenfus a 62 ans. Depuis 2008, il représente l’Organisation des Etats américains en Haïti. Il dresse un véritable réquisitoire contre la présence internationale dans le pays.

Le Temps: Dix mille Casques bleus en Haïti. A votre sens, une présence contre-productive…

Ricardo Seitenfus: Le système de prévention des litiges dans le cadre du système onusien n’est pas adapté au contexte haïtien. Haïti n’est pas une menace internationale. Nous ne sommes pas en situation de guerre civile. Haïti n’est ni l’Irak ni l’Afghanistan. Et pourtant le Conseil de sécurité, puisqu’il manque d’alternative, a imposé des Casques bleus depuis 2004, après le départ du président Aristide. Depuis 1990, nous en sommes ici à notre huitième mission onusienne. Haïti vit depuis 1986 et le départ de Jean-Claude Duvalier ce que j’appelle un conflit de basse intensité.

Lire la suite...

Burkina-Faso: «L’insurrection populaire a été scientifiquement bien préparée»

burkina-revoltte nQuelle est la particularité du CADRe par rapport aux nombreux autres mouvements de la société civile ?

Le CADRe par définition, est un Cadre de réflexion et d’actions démocratiques (CADRe). C’est un mouvement de la société civile qui a vu le jour officiellement en 2008. La genèse de ce mouvement se situe dans la lutte estudiantine et scolaire des années 1997 jusqu’en 2006 où une génération d’étudiants s’est battue pour que toute la lumière soit faite sur la mort de Norbert Zongo.

Lire la suite...

Burkina-faso: REVISION DU CODE ELECTORAL. La réaction d’Hommes politiques et de syndicalistes

burkina-code nLes députés du Conseil national de la transition (CNT) ont adopté la loi portant modification du Code électoral, le 7 avril 2015. Cette loi est diversement appréciée par la population burkinabè. Pendant que certains la trouvent opportune et même très attendue, d’autres par contre la taxent de loi qui fait la promotion de l’exclusion. Nous avons tendu notre micro à certains Hommes politiques et à des syndicalistes, le 8 avril 2015.

Lire la suite...

Pourquoi l’Occident adore Mandela ? L’icônisation et la sanctification d’un conciliateur et pacificateur utile

Mandela-KlercL’unanimisme est suspect. Statufié de son vivant, l’homme politique Mandela fut et reste toujours très utile aux puissants et aux puissances d’Occident depuis les années 1990. Ceci explique son Prix Nobel de la Paix –prix bien décrépit et discrédité on le sait- décerné en 1993. Les propos répétés à l’occasion de son décès par les médias et les dirigeants occidentaux, comme incantations  universelles, disent, ressassent, répètent  que ce fut l’homme de la paix, de la réconciliation et du pardon. Un prêt-à-penser, un vaccin anti-1789, un kit idéologique en papier cadeau faisant fonction d’antidote définitif contre cette fâcheuse tendance des peuples opprimés, des classes sociales opprimées, des gueux de partout dans notre planète, à résister et essayer de s’émanciper y compris violemment, à lutter avec touts les moyens possibles, à se battre radicalement, à se révolter et à faire des révolutions pour tourner pour de vrai les pages et périodes sombres de l’histoire, de leur histoire.

Lire la suite...

Burkina Faso : Journée de protestation de la CCVC : Des actions d’envergure en vue si rien n’est fait d’ici là

ccv nCCVC Nongr- Maasom, Syndicat des travailleurs de la commune de Ouagadougou, Association Kebayina des femmes du Burkina et de nombreux particuliers, c’est un monde relativement important que nous avons trouvé à la place de la révolution ce mercredi matin. «Blaise Compaoré… En Prison », « François Compaoré… En prison», «Le pardon sans vérité et justice…Non ! Non ! Non ! Et Non !» Ce sont entre autres les slogans qui tenaient la foule en haleine. En attendant l’arrivée des officiels. De fait d’officiels il s’agissait des organisateurs de la présente journée de protestation. La CGT- B, le MBDHP, le SYNATEB, l’AJB, la CSB, l’UGEB, le RENLAC,… Toute la crème de l’action syndicale burkinabè était présente. Et c’est à Chrysogone Zougmoré, président du Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MBDHP) qu’est revenu le rôle de porte-parole.

Lire la suite...

Côte d'Ivoire: La dictature se veut plus violente et féroce.

gbagprilicahtokInterdire aux militants d'utiliser le logo de leur parti au bénéfice d'une caste de prédateurs ? C'est la voie qu'a choisie le pouvoir d'Abidjan dans sa dernière sortie, en ordonnant à la justice à ses ordres, de sévir contre la liberté d'expression si chère au monde occidental. En effet, en Côte d'Ivoire, sous Alassane Ouattara, on ne peut pas exprimer une opinion contraire sans être brimé au mieux. Sinon au pire, on disparaît. C'est ainsi que le pouvoir moribond du dictateur Ouattara s'exerce dans sa praxis quotidienne.

Lire la suite...

Timbuktu ou Haiti dans le cinéma africain

Haiti2 nCe film qui raconte l’histoire de l’occupation d’une commune malienne (Tombouctou) par un groupe islamiste est venu résonner avec les récentes attaques islamistes en Europe, notamment en France. La force du film vient aussi de son équipe technique, qui a fait un travail exceptionnel. Le son, le montage, la photographie ont également été récompensés.

Lire la suite...

Les derniers articles

Contact