Togoenlutte

flickr facebook twitter digg stumbleupon feed

Un protégé de l’OTAN à la tête de l’Etat Islamique en Libye

libye nDans les années ’80, Belhadj combat les Soviétiques en Afghanistan, probablement recruté par le réseau de Ben Laden, soutenu par l’Arabie saoudite, le Pakistan et la CIA. Revenu en Libye, il participer à la fondation du Groupe islamique combattant en Libye (GICL), dont il deviendra un de ses « émirs », et tente, à quatre reprises entre 1995 et 1998, d’assassiner Mouammar Kadhafi, pour le compte du MI6 britannique, le service extérieur de sa Gracieuse Majesté.

Lire la suite...

Les secrets de l’avalanche de milliards de dollars sur l’Égypte

egypte nDu 13 au 15 mars courant s’est tenue à Charm el-Cheikh « la Conférence sur l’avenir de l’Égypte ». Quatre pays du Golfe ont promis des investissements et une aide de 12,5 milliards de dollars, et le Caire aurait signé des contrats d’investissements directs d’un montant de 36,2 milliards. Plusieurs ministres occidentaux ont fait le déplacement, dont le chef de la diplomatie américaine John Kerry [1].

Lire la suite...

La carte révélant l’installation des troupes étatsuniennes en Afrique

armée usL’annonce par le président Obama du déploiement de 80 soldats au Tchad a été une surprise pour beaucoup. Mais comme mon collègue Craig Whitlock le souligne, les États- Unis ont déjà déployé bon nombre de troupes sur le terrain dans un nombre surprenant de pays africains. Cette carte montre les pays d’Afrique subsaharienne ayant actuellement sur leur sol une présence militaire étatsunienne engagée dans des opérations militaires réelles.

Lire la suite...

Gestapo, napalm et massacres français au Cameroun (1956-1971) dans la plus grande indifférence

ob 6328af tetes-coupees-camerounCet article a été refusé sur Agoravox. L'omerta française se poursuit !

- "Pierre Messmer a eu un parcours sans tâche" Jean-Pierre Chevènement, ancien ministre de la Défense de François Mitterrand, propos tenu en aout 2007 à ses funérailles.

- "Je déni absolument que des forces françaises aient participé en quoi que ce soit à des assassinats au Cameroun et tout cela n'est que de la pure invention". François Fillon, Premier Minisitre de Sarkozy II en 2009.

- Réponse au Parlement du ministère des affaires étrangères sous la férule de Laurent Fabius (MAE de Fraçois Hollande) : "La période évoquée appartient à l'Histoire et aux historiens à qui il appartient désormais d'exploiter les archives rendues disponibles pour apporter leur éclairage sur la période."

Lire la suite...

Malcolm X : 50 ans après sa mort.

malcomxIl y a 50 ans, le 21 février 1965, Malcolm X s’apprêtait à prononcer un discours à l’Audubon Ballroom de New York pour encourager ses frères et sœurs noirs à lutter contre l’oppression et le racisme. Il n’en aura pas le temps : il est abattu de plusieurs coups de revolver. Pour l’élite, ce fut un soulagement : l’une des voix les plus fortes et les plus puissantes du mouvement noir était réduite au silence. Mais, un demi-siècle après sa mort, le leader afro-américain continue d’inspirer des gens dans le monde entier.

Lire la suite...

L’ONU et le YEMEN

yemen-Nul ne peut ignorer la tumultueuse histoire du Yémen contemporain. Sans remonter trop loin dans le temps souvenons-nous que ce pays a été touché par la vague des « printemps arabes » et qu’il en est résulté, après diverses péripéties, le départ du Président Saleh, président depuis la réunification du pays en 1990. Mais à la différence d’autres pays gravement secoués par le dit printemps il n’a pas disparu de la scène politique comme les présidents déchus Ben Ali et Moubarak ni comme le président Kadhafi liquidé physiquement par l’Occident, France en tête. Après de brefs séjours à Ryad et aux Etats-Unis où il a été soigné de blessures probablement consécutives à un attentat à la bombe dont il aurait réchappé, il est revenu au Yémen et se trouve toujours à la tête du Congrès du Peuple, le parti qu’il a fondé et qui demeure le principal parti au Yémen.

Lire la suite...

Nigeria: Impunité, rivalités inter-impérialistes et lutte pour la démocratie en Afrique

Buhari GoodluckIl ne fait aucun doute que l’élection présidentielle au Nigeria continue de susciter diverses commentaires et débats au sein de la diaspora togolaise. Parmi ces commentaires on y retrouve, une fois encore, ceux qui, depuis le début du processus démocratique au Togo en 1990, veulent réduire la lutte pour la démocratie à l'organisation d'élection qui, selon eux, apportera un changement de gouvernement et d'homme à la tête de nos pays. Hormis les partisans de la démocratie par les élections, il y a un autre courant démocratique et anti-impérialiste qui dénonce cette voie électorale qui, chez nous, a été un échec depuis 1993. C'est pourquoi ils appellent à boycotter le scrutin présidentiel au Togo.


Dans le cadre de ce débat salutaire, FM Liberté, une station radio de la diaspora togolaise par la voix de Bill Davolk a accordé une interview Maurice Gligli-Amorin, membre de la plate-forme Togo En Lutte, pour donner son opinion sur divers sujets concernant l’élection présidentielle au Nigeria, la signification de la progression des islamistes dans ce pays et les leçons pour les démocrates au Togo.

Lisez plutôt !

Lire la suite...

BOUT DE LECTURE : "PIERRE MESSMER, UN SOLDAT QUE LE CAMEROUN N'A PAS OUBLIÉ"

mesmerpierreLa génération des jeunes Africains nés dans la période post décolonisation, n’a pas eu le temps de mieux appréhender les véritables parcours du continent et des différents pays africains. Dans les manuels scolaires, les bonnes informations étaient quasi inexistantes, et le culte de la personnalité, la gloire des régimes autocratiques a pris place au lieu d’un travail éducatif du citoyen.

Parfois, certaines heures sont consacrées à l’étude des différents empires, royaumes africains. Le programme est plus calqué sur celui des puissances néocoloniales. Aucun réel programme scolaire digne de ce nom n’existe en Afrique. Le chemin est long mais nous y parviendrons un jour. Peu de jeunes savent le travail de libération démocratique et nationale orchestré par Amilcar Cabral, Dr Augusto Neto, Patrice E. Lumumba, Nasser Abdel Gamal, Dr Kwame N’krumah, Sékou A. Touré, Chris Hani, Dr Félix Moumié, Thomas Sankara, pour ne citer que ceux là.

Lire la suite...

Les derniers articles

Contact