Togoenlutte

flickr facebook twitter digg stumbleupon feed

L’Otan et le « putsch » turc

turquieErdogan en fuite volant vers l’Europe à la recherche d’un gouvernement qui lui concède l’asile politique, les putschistes désormais au pouvoir parce qu’ils occupent la télévision et les ponts sur le Bosphore, Washington et les capitales européennes, jusque l’Otan, prises  au dépourvu par le coup d’Etat : ce sont les premières « nouvelles » venant de Turquie. Toutes plus fausses l’une que l’autre. Ce qui émerge avant tout c’est que, y compris dans sa tragicité (des centaines de morts et milliers d’arrestations), ce qui s’est passé en Turquie se présente comme la mise en scène d’un coup d’Etat. Les putschistes n’essaient pas de capturer Erdogan, officiellement en vacances sur la Mer Egée, mais lui laissent tout le temps de se déplacer. Ils occupent symboliquement la télévision d’Etat, mais ne brouillent pas les émetteurs privés pro-gouvernementaux et Internet, permettant à Erdogan de les utiliser pour son « appel au peuple ». Ils bombardent symboliquement le parlement d’Ankara, quand il est vide. Ils occupent les ponts sur le Bosphore non pas en pleine nuit, mais de façon ostentatoire le soir quand la ville est pleine de monde, en se mettant ainsi dans un piège. Ils n’occupent pas par contre les principales artères, laissant le champ libre aux forces gouvernementales.

Lire la suite...

Comment le Sud a payé pour les crises du Nord et pour sa propre soumission

Pancho-Villa-87215Les crises de la dette de la périphérie sont liées aux crises qui éclatent dans les pays capitalistes les plus puissants et sont utilisées pour subordonner des États. Voici une mise en perspective historique des crises de la dette des pays de la « périphérie » du 19e au 21e siècles. De l’Amérique latine à la Chine en passant par la Grèce, la Tunisie, l’Égypte et l’Empire ottoman, la dette a été utilisée comme une arme de domination et un moyen d’accumulation de richesse au profit des classes dominantes. Cette étude constitue une introduction à une série de 6 articles qui porte sur « La dette comme instrument de subordination de l’Amérique latine ». Elle complète quatre articles récents déjà publiés : « La Grèce indépendante est née avec une dette odieuse », « Grèce : La poursuite de l’esclavage pour dette de la fin du 19e siècle à la Seconde Guerre mondiale », « La dette comme instrument de la conquête coloniale de l’Égypte », « La dette : l’arme qui a permis à la France de s’approprier la Tunisie ».

Lire la suite...

Les militaires français accusés de violences sexuelles en République centrafricaine

RCA-france-soldiers-caUne nouvelle série d’accusations de violences sexuelles contre des mineurs ont été portées ces derniers jours contre des soldats de forces de l’ONU en République centrafricaine (RCA) et en particulier contre des soldats de l´opération française Sangaris. Cette intervention de l’armée française avait été avalisée en décembre 2013 par le Conseil de sécurité de l’ONU à la suite d’une résolution présentée sur initiative francaise. La France a mobilisé jusqu’à 2500 soldats dans le cadre de cette opération et compte encore officiellement 900 hommes en Centrafrique. L’autre opération de l’ONU, Minusca, compte actuellement quelque 12.600 militaires et policiers. Les dernières accusations ont été déclenchées par un rapport comportant les témoignages de victimes de violences sexuelles établi par l’ONG AIDS-Free World et transmis à l’ONU qui a déclaré vouloir lancer une enquête officielle sur ces dernières allégations. Selon un responsable de l’ONU à New York les dernières accusations portées contre des soldats français concernaient des rapports sexuels imposés avec des animaux en échange d’argent. AIDS-Free World rapporte que trois jeunes filles ont affirmé à un officier des Nations unies qu’elles avaient été déshabillées et attachées dans un camp par un commandant de Sangaris puis forcées d’avoir des relations sexuelles avec un chien.

Lire la suite...

HALTE AUX ENTREPRISES DE RECOLONISATION DE LA CÔTE D'IVOIRE.

cpi laurent-gbagboCela fait cinq ans, ce 11 avril 2016, que l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, a été arrêté, après dix ans de guerre ouverte et souterraine contre son gouvernement. Une arrestation rendue possible par l’intervention des forces spéciales de l’armée française et des casques bleus de l'ONUCI qui ont neutralisé l’armement des Forces pro-Gbagbo en bombardant sans relâche le palais présidentiel. Retour sur une véritable agression; une entreprise de reconquête néocoloniale de la Côte d'Ivoire.

Lire la suite...

Après les attentats de Bruxelles, les responsables de l’UE préparent une vaste escalade de l’espionnage policier

attentat-BruxellesLes enquêtes sur les attentats de Bruxelles n’en étaient encore qu’au tout début que les responsables de l’Union européenne (UE) faisaient déjà pression pour une formidable extension des pouvoirs d’espionnage de la police et du renseignement. Les ministres de la Justice et de l’Intérieur de l’UE se sont réunis jeudi pour planifier l’intensification de la collecte de renseignements et la coordination des opérations de police sur tout le continent. Le premier jour d’enquête avait déjà soulevé les questions les plus sérieuses sur le rôle de l’État belge dans l’attaque. Déjà il est clair que, comme dans les attaques de l’EI l’an dernier à Paris, les auteurs étaient bien connus de la police et des agences de renseignement.

Lire la suite...

Obama à Cuba : Pour y jeter les bases d’une révolution de couleur

obama-castroNous connaissons tous ces révolutions présentées sous le chapeau des «révolutions de couleur». Elles consistent pour l’essentiel à introduire sous les couverts les plus inoffensifs des agitateurs qui sauront enflammer de diverses manières les groupes d’opposition pour les transformer en force déstabilisatrices de l’État. Une stratégie qui a donné ses fruits dans plusieurs pays de l’Est et au Moyen-Orient. Dans ce dernier cas, on parle surtout des printemps. J’ai écouté avec attention la conférence de presse qui a suivi les échanges des deux dirigeants. Je n’ai perçu aucun changement chez Obama quant aux objectifs de changement de régime à Cuba. L’approche envisagée ne sera plus celle du Blocus économique, devenue plutôt une monnaie d’échange pour forcer certains changements, mais celle des révolutions de couleur qui agissent de l’intérieur comme un cancer qui s’attaque au régime en place.

Lire la suite...

Quelques vérités sur la démocratie béninoise.

Talon-ZinsouComme d’habitude la fièvre électorale qui s’est actuellement emparée du Benin n’a pas manqué de s’étendre jusqu’à notre pays et d’atteindre les faux démocrates de chez nous. Pour ces derniers l’élection présidentielle est l'occasion de dire à nouveau tout le bien qu’ils pensent de la démocratie par la négociation, la conciliation et par les urnes;et du régime de l’alternance dont le  Bénin offre un bel exemple, qu’ils voudraient voir s’instaurer chez nous. Mais  depuis la Conférence nationale des forces vives en 1990 jusqu’aujourd’hui, en passant par la réélection de KEREKOU,  on a vu dans toute sa clarté la réalité  de cette démocratie à la béninoise. Et c’est pourquoi, pour notre part nous n’avons pas manqué d’exprimer dans nos publications notre scepticisme, nos critiques à propos de  ce régime béninois qu'on a voulu habiller du masque démocratique. Alors que c'est tout le contraire qui saute aux yeux.  

Lire la suite...

Ce qui est entrain de se passer en Haïti est une authentique rébellion populaire anti-impérialiste

 
haiti-manifPort au Prince et d’autres villes d’Haïti sont aujourd’hui, le théâtre de la plus grande rébellion populaire de ces dix dernières années qu’ait connu la nation haïtienne. Des dizaines de milliers de manifestants se sont déversés dans la rue pour montrer leur rejet de l’actuel gouvernement dirigé par le Président Michel Martelly qui a décidé contre l’avis de la grande majorité, de maintenir la date du dimanche 24 janvier pour réaliser «une mascarade électorale» comme le qualifient les militants d’opposition. Et pourtant, une clameur assourdissante sortie des endroits les plus pauvres de la ville jusqu’à atteindre avec une rare violence, les rues du quartier résidentiel de Pétion-Ville: c’est le peuple dans toute la grandeur de sa capacité de résistance, faisant un grand honneur à ses origines indépendantistes et antiesclavagistes de 1804 qui s’est mis debout pour enclencher une offensive anti-impérialiste et écrire sur les pages de sa propre histoire, un extraordinaire: «ASSEZ !»
 
 
 

Lire la suite...

Les derniers articles

Contact