Togoenlutte

flickr facebook twitter digg stumbleupon feed

27 avril 1958 - 27 avril 2015 : le peuple togolais s’en souvient comme si c’était hier !

sylvanus2 0Le 27 avril 1958, il y a aujourd’hui cinquante sept ans, la victoire des partis nationalistes (CUT, JUVENTO, MPT,) sonnait le glas du colonialisme français au Togo. Mais cette victoire n’était pas seulement électorale, c’était une authentique victoire populaire, car elle était l’aboutissement dune lutte de longue haleine menée par le peuple togolais contre la domination coloniale, une lutte pleine d’abnégation, de courage et de sacrifice. C’est en effet, face à la mobilisation et à la détermination du peuple que l’impérialisme français à dû se résoudre à ces élections qui étaient pour lui une porte de sortie. C’est bien parce qu’ils situent leurs mouvements dans la continuité de ces luttes populaires, que les patriotes et démocrates commémorent le 27 avril 1958.

Lire la suite...

Pourquoi faut-il boycotter cette parodie d'élection du 25 avril 2015 ?

montre-bulletin-voteNotre point de vue sur l'effervescence électorale au pays ne cesse de susciter au sein de la diaspora togolaise divers commentaires et débats. Parmi ces commentaires, il y a ceux qui soutiennent, non seulement, notre attitude de démarcation vis-à-vis de la politique menée par cette opposition dite démocratique, mais aussi comprennent le sens politique de notre appel au boycott. Mais à côté de cette prise de position que nous encourageons; et pour laquelle nous appelons à faire partager largement, il y existe toujours une fraction de cette diaspora qui, en dépit des expériences soldées par divers échecs, demeure poings et pieds liés à cette opposition dite démocratique. Ces partisans indécrottables des clubs électoraux (CAP-2015-ANC, ADDI) à court d'arguments politiques, justifient cette énième farce électorale en développant sur les réseaux sociaux une stérile hostilité à notre égard. Peine perdue.

Lire la suite...

Élection au Togo: Business partout, démocratie nulle part !

PCT-logoL'élection présidentielle qui va finalement se dérouler, selon les dernières décisions, le 25 avril prochain, ressemble fort à un mauvais théâtre. Les scènes sont déjà écrites d'avance, les acteurs désignés, les rôles distribués. Cette élection n'est qu'une formalité destinée à assurer une nouvelle légitimité à l'apprenti dictateur FAURE dont la réélection est déjà programmée, et au-delà, à asseoir le tandem FAURE-GILCHRIST. Si FAURE peut se permettre de s'acheter dès maintenant un nouvel avion présidentiel et d'engager des travaux de rénovation à la présidence, c'est bien parce qu'il sait qu'il n'a aucun souci à se faire. Même le report de dix jours de l'échéance électorale fait sans doute partie de cette mise en scène.

Lire la suite...

Mouvement syndical au Togo: ni menaces, ni répressions n'entameront sa renaissance

stt7 nCe 8 avril 2015 à 5 heures du matin, une cohorte de soldats armés jusqu'aux dents ont bloqué toutes les artères des grandes villes du Togo. De Lomé à Mango en passant par Atakpamé, Kpalimé, Sokodé. Tout le territoire national était sous occupation militaire. L'objectif de cette démonstration de force est de mater d'une main de fer le mouvement syndical grandissant qui, aujourd'hui, porte hautement les revendications des travailleurs de tous les secteurs du pays.

Lire la suite...

Halte à la barbarie contre le mouvement des élèves et étudiants.

manif-togo nLes organisations de défense des droits de l’homme et de la société civile condamnent avec vigueur la répression violente et barbare de la manifestation d’élèves à Glei. Le mercredi, 25 mars 2015, les élèves de la ville de Gléi ont manifesté leur désapprobation face à la constante perturbation des cours observée depuis quelques temps.

Lire la suite...

Faure Gnassingbé, l'héritier du plus grand criminel togolais de toute l’ère néocoloniale sera à Bruxelles ce 3 mars 2015 !

EU EbolaComme nous l'avions déjà dénoncé dans notre premier communiqué, il devient de plus en plus clair que l'objectif principal de la présence de Faure Gnassingbé à Bruxelles c'est de profiter de l'occasion pour activer une diplomatie parallèle, souterraine en vue de quémander un soutien ferme de l'UE à sa politique répressive contre les masses populaires lors des prochaines mascarades électorales.

Afin de dénoncer massivement, dès maintenant, la prochaine élection présidentielle frauduleuse et autres réformes constitutionnelles et institutionnelles pour maintenir le système néocolonial sur la terre de nos aïeux, la plate-forme TOGO EN LUTTE :

Lire la suite...

La conférence internationale sur l'épidémie Ebola ou la diplomatie souterraine de Faure Gnassingbé à Bruxelles !

Faure G BruxellesIl y a dix ans, le jeune despote Faure avait usurpé le pouvoir suite à un triple putsch et en noyant dans le sang la vie d'un millier de nos concitoyens.  Depuis ce crime imprescriptible et l'instauration de ce pouvoir illégitime, le peuple togolais n'a cessé de manifester sa juste colère pour réclamer depuis février-avril 2005 son départ immédiat du pouvoir. 
 
En effet, cette lutte politique n'a cessé de prendre de l'ampleur et elle se joint, aujourd'hui, à une grogne sociale, à sa tête un mouvement syndical, qui réclame l'amélioration des conditions de vie des fonctionnaires de la fonction publique, des enseignants et des travailleurs de santé.  C'est dans ce contexte de lutte des masses  laborieuses que les courtisans du pouvoir en complicité avec les partis de l'opposition dite démocratique (CAR, UFC, ANC/CAP 2015 etc.) veulent violer leur propre constitution néocolonial en octroyant  un troisième mandat, véritable ignominie, à l'apprenti dictateur Faure Gnassingbé.

Lire la suite...

La lutte populaire est le seul gage de la liberté et de la démocratie !

TogolutteDepuis quelques jours, la fédération internationale de l'ANC a publié sur différents sites internet un communiqué invitant les compatriotes de la diaspora à participer à un débat sur la situation politique qui prévaut actuellement au Togo. Cette rencontre initiée par le bureau international de l'ANC, nous donne, en tant que démocrates, l'occasion de partager notre point de vue sur la situation et surtout sur la ligne politique suivie par l'ANC de Jean-Pierre Fabre depuis ces cinq dernières années. 

Ainsi, souvenons-nous,  le 8 novembre 1996, un groupe de démocrates togolais en Belgique, à l'occasion d'un meeting organisé par l'UFC à Bruxelles, avaient publié un tract. Cette feuille volante soulignait, à l’époque, l'impasse de la  politique de conciliation menée par les leaders de l'opposition dite démocratique en dépit des souhaits hautement exprimés par le peuple togolais. Elle se terminait par des questions précises et de fonds adressées à Gilchrist  Olympio, chef de ce parti, présent dans la capitale Belge, accompagné d'un certain Jean-Pierre Fabre: 

Ces questions étaient les suivantes:

Lire la suite...

Les derniers articles

Contact